« Enfant, allongée sur le sol, je contemplais le ciel pendant des heures
j’admirais cet écran changeant, fait de nuances infinies, les nuages le traversant , s’étirant, décrivant des formes que je jouais à interpréter.
C’était de loin mon passe temps favori, à la fois écran de cinéma, tableau en mouvement éduquant mon oeil à l’infinie palette de nuances.
Puis quelqu’un m’a enseigné l’infinitude du ciel et cette notion a déclenché chez moi le vertige du vide. je ne l’ai plus regardé de la même façon
Depuis, la nuit, je ne peux jamais rester longtemps à regarder les étoiles de peur de tomber. »

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/7

Et le ciel me tombait sur les yeux
2020-21
série de 7 images
Impression photographique
Fil tricoté polyester ou velours
Fil de couture
Format 22 x 32 cm